Partagez | 
 

 Manelya - Vampire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Manelya

avatar

Hobby : Des trucs
Vie antérieure : Bidules

Statut au sein de l'Ombrae
Race.: Vampire
Rang.: Veuve noire
Xp.:
0/200  (0/200)

MessageSujet: Manelya - Vampire   Ven 26 Oct - 16:59

Attention! => Certaines scènes peuvent être dérangeantes, voire choquantes, pour les esprits les plus sensibles



Prénom : Manelya

Nom : Son clan étant plus important que tout, même sa famille, elle se présente seulement par son prénom, quoique y ajoutant parfois le nom de celui-ci, lorsque les circonstances l'ordonnent.

Age : Elle semble être âgée à première vue de vingt-huit ans, voire même de trente. En réalité, elle a plus de quatre cent vingt-sept ans.

Clan : Tremere

Description physique : D'une taille moyenne, Manelya pourrait être considéré comme une jolie femme. En effet, bien proportionnée, ses cheveux, bouclés, sont d'un noir d'encre. Quelques fines mèches grises, voire blanche, strient ses cheveux, celles-ci ne semblant en rien naturelle. Souvent ordonnés en une coupe des plus compliqués, ils encadrent un visage des plus pâles, aux traits nobles. Des yeux bleu-gris trônent au centre, surligner par deux fins sourcils, parfaitement épilé. Néanmoins, un observateur averti pourrait déceler quelques détails : des doigts légèrement trop grands, trop effilés, les sourcils trop proches...

Caractère : Manipulatrice, ambitieuse et orgueilleuse, elle n'en demeure pas moins extrêmement loyale envers son clan. Agressive, voire même cruelle s'il le faut, elle est têtue, et sait se montrer capricieuse. Elle est terriblement fière d'appartenir au clan Tremere.

But : Ne connaissant rien à l'Ombrae, son but premier est avant tout d'y survivre, ce qui ne semble pas une mince affaire. Et, si un retour chez elle se révèle impossible, ou encore si ce monde est suffisamment intéressant de son point de vue, s'élever le plus haut possible.

Hobbies : Se servir des gens, tissée sa toile autour d'eux, pour les amener à servir sans qu'ils le veuillent ses intérêts, et même tout simplement pour se détendre, pour vaincre l'ennuie dans lequel le plonge son âge. Étrangement, le piano et les échecs, tout comme les jeux affûtant la stratégie.

Aime : Elle adore jouer du piano, plus encore de l'orgue si possible, et laisser filer les notes avec douceur, ou les faire monter en puissance, suivant l'émotion du moment. Mais, il ne faut pas s'y tromper : son esprit s’égare rarement durant ces moments, et il vaut mieux être attentif à ses moindres mouvements pendant qu'elle joue.
Son autre passion concerne les araignées. Elle les adore plus que tout : elle en avait même une collection avant d'arrivée en Ombrae. Sa préférée est la moghedien, minuscule araignée noire, très rare, n'attaquant que lorsqu'elle est sûre de la victoire, que sa proie est totalement enchaînée dans ses fils. Un peu comme elle.
Elle apprécie de se jouer de ses ennemis, pour que ceux-ci se rendent compte seulement trop tard de qui elle est.
Étrangement, elle aime beaucoup les hommes laids, et a un appétit féroce de sang de jeunes enfants.

Aime pas : Elle déteste se faire prendre à ses propres pièges, même si elle sait reconnaître sa défaite, du moment qu'aucun autre choix ne soit possible.
Mauvaise perdante en général, elle haït ceux qui excelle plus qu'elle-même dans ses propres domaines, que sont le piano et la manipulation.
Elle déteste aussi ceux qui réussissent trop souvent à se sortir de ses pièges, ce qui ne s'est presque encore jamais produit dans son monde natal, à quelques exceptions prêtes.
Elle ne supporte pas ceux qui se montre supérieur et la traite comme une femme du peuple, même si c'était auparavant le cas. Elle sait néanmoins retenir sa colère lorsqu'il s'agit d'une personne la dominant.
Elle n'aime pas laisser ses émotions la déborder, préférant de loin garder un ton neutre, noble.



BG :


Manelya est née bonne dernière d'une fratrie de trois garçons et deux filles. Élevée dans une ambiance miséreuse, elle a eu une enfance des plus banals, pour des rêves qui l'étaient encore plus. Comme toutes les petites filles, elle espérait chaque soir se transformer en une belle princesse, que viendrait enlever un prince charmant. Beau, grand, fort, noble, monté sur un magnifique étalon blanc, qui transporterait dans ses bâts de l'or à foison. Et, comme toutes les petites filles, la journée, elle filait à l'extérieur, les pieds traînant dans la boue, agitant au-dessus de sa tête sa poupée de chiffon, en tentant de se faire obéir des garçons...

Mariée très jeune à un négociant d'une cinquantaine d'années, elle n'a jamais connu l'amour, quoique lui ayant donné deux enfants, un fils et une fille. Néanmoins, l'âge avancé et la cécité croissante de ce dernier lui donnèrent l’occasion, pour la première fois, de prendre son destin en main. On la voyait d'abord rarement, assise à sa droite, lors de ses affaires, silencieuse. Mais, peu à peu, sa présence s'était imposée, et, bientôt, c'était le mari qui se tenait en retrait : on ne venait plus le voir lui, mais bien sa jeune femme. Puis, il se retira de la scène, et seule resta Manelya pour gérer ses affaires. A l'entendre, son mari, malade, souffrant, était fatigué, et avait décidé qu'elle devait administrer seule son commerce florissant.

Bien entendu, certains affirmèrent que le vieil homme avait perdu l'esprit, et était simplement retenu prisonnier. D'autres clamèrent même haut et fort qu'elle l'empoisonnait. Avaient-ils raison ? On ne le sut jamais : l'homme fut retrouvé mort dans son lit quelques jours après les premières rumeurs, une expression de béatitude sur le visage. Aussitôt, certains jurèrent l'avoir vu sortir de chez une vieille rebouteuse, cachant dans les pans de sa jupe quelques étranges fioles. On la traîna donc devant les magistrats, mais, c'est même magistrats, qu'on voyait parfois rentrer chez elle, et y rester enfermé la journée, les rideaux tirés, la déclarèrent innocente.

Qu'est-ce qui l'avait si changé, avait changé une simple jeune fille, timide, en cette femme, mauvaise et cynique ? Beaucoup spéculèrent à l'époque, et s'accordèrent sur le fait que c'était sans doute la peur, celle de retomber aussi bas qu'elle avait commencé, de perdre tout ce qu'elle avait gagné au cours de ces années. Et maintenant qu'elle avait amassé un joli magot, qu'allait-elle faire, sur quoi allait-elle étendre ses fils ?

Ils eurent leurs réponses quelques mois plus tard, lorsque, abandonnant enfants et amants, elle s'intéressa enfin à la politique, à la cour, au centre de tous les pouvoirs. Et elle aurait pu y réussir. Elle aurait pu y arriver, et l'histoire se serait sans doute arrêté là. Mais elle avait commis une erreur. Elle n'avait pas pris en compte les histoires, les légendes... La pâleur de celui qu'elle avait pris pour cible n'était pas celle d'une maladie, et sa peau, froide n'aurait rien pu lui apprendre, qu'elle aurait compris alors à l'époque. Car, pour elle, la mort était quelque chose de définitif, d'irrévocable. Car pour elle, une fois en terre, les cadavres ne pouvaient se lever, et encore moins errer ensuite. Pour elle, mais pas pour lui.

Jamais elle ne parla du jour de la morsure. Jamais, et à quiconque, elle n'expliqua comment Seneck, du clan Tremere, l'avait aplati de son poids sur la lourde table basse de bois, au milieu des débris de verres, pour finalement s'emparer d'elle, et, tout en arrachant son fin collier de perles, planter ses crocs dans son cou. Mais c'était fait, et rien ne pouvait plus y changer.

Avec eux, elle apprit beaucoup, plus même qu'elle n'en aurait jamais rêvé de son vivant. Dans ce jeu qu'elle appréciait tant, elle ne pouvait auparavant déplacer seulement quelques pièces, mais désormais, ses possibilités s'étaient étoffés. Et le temps, de continuer sa route, tournant encore et encore, en détournant ses affres de sa personne, grâce à son don, à cette morsure...

En dehors du plaisir, de l'honneur de servir son clan, elle n'avait pas pour autant oublié son désir de puissance. Sans avoir cessé ses manigances, ses plaisirs, elle commença à se sentir suivit. Non, elle en était sûre même : le bruit des pas, pesants, retentissait toujours avec une étrange aisance la nuit. Elle y prêta peu d'importance, et c'est sans doute ce qui faillit la perdre. Car bien qu'elle avait oublié le monde, elle avait visé trop haut, et certains avaient remarqué une certaine ressemblance entre cette jeune, qui demeurait dans le vieux manoir, en bordure de forêt, et sa première propriétaire. Un simple hasard pour la plupart, mais certains connaissaient des choses que la plupart ignoraient...

Ils vinrent nombreux. La plupart simplement armés de faux, de fourches, et de torches, apeurés. Le manoir était vieux, le feu monta vite, jusqu'à lécher la cime des arbres. Ils avaient repris courage, jusqu'à ce que, du manoir, ne jaillissent non pas une, mais trois des ignobles suceurs de sang, suivit rapidement par une dizaine de goules. Ce fut la débandade. Ils auraient pu les vaincre, sans aucun doute, mais il n'était pas prêt, pas préparé à cette vision d'effroi.

Pourtant, certains, les rares possédants épées et boucliers, restèrent pour se battre. L'ordre fut passer de ne pas les tuer, de les prendre vivant. Ils se proclamaient tueurs de monstres. Ils furent vite défaits, les genoux au sol, la tête baissée. Cinq hommes, trois femmes. Et parmi eux, un sang qui coulait, un sang qu'elle connaissait, car il avait autrefois fait gonfler ses propres veines, puis celui de ses enfants, se perpétuant dans chaque nouvelle génération, pour revenir, en cette nuit, bouclé la boucle, tout comme autrefois, un homme et une femme, chassant leur lointaine ancêtre, sans savoir qui elle était réellement.

Elle trancha elle-même la gorge des mâles : il n'y avait pas de pitié pour ceux qui s'attaquaient au clan, à elle. C'est elle, aussi, qui frappa sa fille, sa descendance, qui lui aurait tant ressemblé, si les circonstances avaient été autre. Et, encore une fois, c'est elle qui arracha sa chemise tachée de sang, pour faire apparaître sa poitrine, et la pousser entre les bras avides de sa seule famille en ces lieux, c'est seuls véritables frères, qui s'étaient battus à ses côtés, cette nuit funèbre.

Elle était repartie vers le manoir, qui brûlait toujours, écoutant en sifflant doucement les cris de la dernière humaine, vivante, pour l'instant, qui avait partagé le même sang. Elle songeait déjà à la suite. Elle devait disparaître pendant un temps. Qu'on l'oublie, jusqu'à ce qu'elle puisse à nouveau surgir des ombres...

Elle faisait déjà d'autres plans, préparait à nouveau sa toile. C'est pourquoi elle ne prêta pas attention aux poutres qui grinçaient dangereusement au-dessus de sa tête, toujours en feu. C'est pourquoi elle ne prêta pas attention à l'escalier qui soufflait, s'affaissant presque sous ses pas. C'est pourquoi ce n'est que trop tard que, levant le nez, elle vit le plafond, devenue une véritable massue de feu s'abattre sur elle...

Et ce fut le néant. Ce fut la douleur. Ce fut la mort. Une nouvelle fois. Encore.

Jusqu’à ce jour.

Elle ouvrit les yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Nalysa

avatar

Hobby : Chasser en meute
Vie antérieure : Vient d'un monde brillant où elle a rencontré Jawell.

Statut au sein de l'Ombrae
Race.: Lycan
Rang.: Chef de meute
Xp.:
0/200  (0/200)

MessageSujet: Re: Manelya - Vampire   Ven 26 Oct - 18:36

Nalysa n'appréciait pas tellement les vampires.
Son époux, fier Lames d'Argent, se devait pourtant de préserver les liens entre les différents clans.
Beaucoup d’entre eux ne pouvait pas se tolérer, mais tous respectait les Lames d'argent. Aussi, en épouse digne, elle se rendait aux petites "festivités" mondaines qu'organisait chacun.
Certaines était d'un gout douteux, parfois même lubrique et glauque. Et c'est avec politesse qu'elle se retirait avant d'être couverte de sang de fille de joie. Cependant, d'autres, comme chez les Tremere, se déroulaient avec finesse et prestige.
C'était le cas encore ce soir là, pourtant elle sentait que l'ambiance semblait étrange, comme perturbée. Des effluves d'inquiétudes effleurait même ses narines.
Alors qu'elle savourait de délicieux mets, c'est un des Anciens qui fit son apparition.


"Madame, il me faut vous parlez d'un étrange fait qui chagrine tous."

Nalysa pestait intérieurement, plus pompeux que ça et on s'étoufferait. Elle l'encouragea d'un sourire à continuer.

" Nous avons tous.. ressenti.. l'arrivée douloureuse de l'un des nôtres. Pourtant, son sang est différent du notre. Nous sommes liées à cette âme, sans que nous ayons une quelconque familiarité. Vous comprenez ?"

Elle comprenait, mais elle s'en foutait royalement. Est ce qu'elle avait la tête à s'occuper des affaires des vampires ? Nom de nom.


" Bien entendu, je vais de ce pas convoquer cette pauvre âme, et lui indiquer le chemin de votre manoir. " répondit dans un sourire crispée la lycan.

De retour au palais, elle était furax. Pour qui l'a prenait -il ? pour un service de livraison ? Les vampires n'avait donc aucun respect. Nalysa jeta sa colère sur une goule qu'elle envoya s'écraser contre les portes de la stèle.
Retouchant sa coiffure, et réajustant son bustier bleu, elle se positionna non loin du rond de lumière ou apparaitrait la nouvelle âme.


"Appelez là."

C'est alors que la silhouette de la belle vampire jaillit sur le cercle de lumière, dans cette pièce remplie de goules et des poutres vieillissantes.

" Qui es-tu ? Décris ton nom et ton identité vampire."
Revenir en haut Aller en bas
Manelya

avatar

Hobby : Des trucs
Vie antérieure : Bidules

Statut au sein de l'Ombrae
Race.: Vampire
Rang.: Veuve noire
Xp.:
0/200  (0/200)

MessageSujet: Re: Manelya - Vampire   Ven 26 Oct - 22:39

Le silence. Un silence des plus étranges, des plus dérangeants. Ce n'était pas normal. Elle n'était pas censé être ici, elle ne percevait rien. Elle ne se rappelait pas non plus de grand chose, si ce n'est le feu. Brûlant. Dévorant. Emplissant sa vision, lui labourant l'esprit, s'imposant à elle, dans une douleur magistrale, qu'elle n'aurait jamais cru possible, auparavant. Certains affirmaient que tout se payer un jour ou l'autre. Qu'on pouvait prendre tout ce qu'on désirait, du moment qu'on était prêt à en subir les conséquences le jour venu. Celui-ci était-il donc arrivé ? C'était possible. Non. Oui. Son esprit était trop embrouillé encore, pour émettre la moindre pensée cohérente.
Elle se sentit soudainement bougée. Ou plutôt non. Tirée, aspirée en avant, a moins que ce soit en hauteur, ou même sur les côtés ? Elle n'aurait su le dire, ses perceptions étaient brouillées.
Elle cligna des yeux, plusieurs fois, en apparaissant dans le cercle de lumière. Ses yeux ne se posèrent pas immédiatement sur la femme qui lui faisait face, mais étudiant d'abord les goules, puis les vieilles poutres. Non pour avoir l'air dédaigneuse, mais bien pour tenter d'estimer qui lui faisait face : elle n'était pas suffisamment idiote pour ne pas se rendre compte qu'elle n'était plus "chez elle".
Son regard, enfin, vint se poser sur la femme, la détaillant, notant les moindres détails de ce qu'elle pouvait voir, alors que son esprit commençait à s'activer. Pas seulement son visage, mais aussi ses vêtements, l'expression qu'elle dégageait, et même sa posture. Et, si cela n'avait pas suffi, le ton de sa voix, sa phrase, l'avait convaincu.
Elle n'avait pas encore esquissé le moindre geste, ni le moindre mot.

_Madame.

Attrapant du bout des doigts les pans de sa robe, elle fléchit légèrement les genoux, inclinant la tête, dans une révérence des plus sobres, mais une révérence néanmoins. Le respect n'engageait à rien, mais il permettait parfois de faire gagner du temps, et, dans certains cas, comme ce jour-là, il valait mieux se ridiculiser en en faisant preuve que perdre la tête, ou pire, en passant outre.

_Je me nomme Manelya. Manelya, du clan Tremere. Je crains de m'être égarée dans votre... Royaume, à mon grand regret, mais je peux vous assurer que je ne suis nullement venu ici dans des intentions qui vous sont néfastes. Pour tout vous dire, j'ignore moi-même comment je suis arrivée ici.

Elle s'arrêta un instant, pour que la femme puisse bien comprendre ce qu'elle disait. Il ne manquait plus qu'elle croie qu'elle était venue ici leurs causer du tort ! En lui laissant du temps, elle tenait aussi à faire preuve d'un maximum de dignité, de noblesse. Elle avait cité le nom de son clan, elle devait lui faire honneur. C'est pourquoi, gardant ses yeux sur la femme, elle demeura dans l'immobilité parfaite, le dos droit, fière, le menton légèrement relevé.

_Puis-je vous demander, madame, quel est votre nom, et quel est celui du lieu où je me trouve actuellement?

Elle ne le savait pas, mais, malgré tout, elle ne l'ignorait pas totalement, tout comme elle n'ignorait pas réellement ce qui s'était passé. Mais, elle avait besoin de l'entendre dire, pour être sûre de ne pas délirer.
Revenir en haut Aller en bas
Nalysa

avatar

Hobby : Chasser en meute
Vie antérieure : Vient d'un monde brillant où elle a rencontré Jawell.

Statut au sein de l'Ombrae
Race.: Lycan
Rang.: Chef de meute
Xp.:
0/200  (0/200)

MessageSujet: Re: Manelya - Vampire   Sam 27 Oct - 16:35

Elle était belle, distinguée, et d'une politesse à toute épreuve. Nul doute c'était forcément une vampire.
Esquissant un sourire polie, Nalysa lui rendit gracieusement sa révérence.


" Bienvenue en Ombrae, Dame Manelya. Vous avez du certains périr dans votre monde d'origine, et votre âme est arrivée ici. " énonça-t-elle clairement.

S'en suivit une longue explication de l'Ombrae, des deux frères, le prince noir, les lycans...Et enfin elle arriva à la partie qui concernait la belle vampire.

" Cependant, le clan Tereme compte aussi des membres en ce monde. Et ils se sont rendus compte de votre présence. Trouvez les, ils seront ravis de vous voir et fêteront dignement cela."

Une goule apporta un plan enroulé sur un plat en argent à Manelya. Lorsqu'elle releva les yeux, Nalysa était déjà partie, laissant derrière elle le bruissement du velours sur le plancher.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Manelya - Vampire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Manelya - Vampire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Cherche bannière vampire counts (Fantasy)
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» Rosen Vampire
» The Vampire Diaries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ombrae Victum In :: 
 :: La stèle
-