Partagez | 
 

 Parcourt d’une vie (BG Arja)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jäwell Lame d'Argent
Lien d'Ombre.
avatar


Statut au sein de l'Ombrae
Race.: Vampire
Rang.: ??
Xp.:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Parcourt d’une vie (BG Arja)   Dim 4 Sep - 9:42

«Et chaque pas est un danger. Et chaque pas me conduit vers la mort. Pourtant je cours sans me retourner ! »


J’entendis le chant des oiseaux, j’ouvris les yeux doucement. Les draps finement tissés de soie pure sur mon lit recouvraient mon corps jeune et fort.
Je me levais doucement, c’était la fin de matinée. L’heure à laquelle seuls les princes peuvent se permettre de se réveiller. Je descendis les escaliers de marbre.

Je me souviendrais éternellement de ce jour.

J’arrivais dans le grand hall, le trône était vide. Je vis ma mère à l’entrée accompagnée d’un homme. Le général des armées, tenant par les rênes le cheval du roi.
Kérélie, le cheval blanc de mon père. Portant dans ses crins le sang encore frais de mon roi.
Ma mère effondrée fut relevée par des gardes. Le général me regarda droit dans les yeux avec un large sourire. Il écarta ma mère d’une main massive, s’avança, passa devant moi.

Il suffit de quelques secondes…

Il était assis sur le trône à la place de mon père. J’étais perdue, je n’étais plus rien. Je pris la fuite immédiatement. Je savais qui me viendrait en aide en ces heures sombres.

J’arrivais devant l’auberge de la place principale. J’entrais, les hommes me jetèrent des regards de mépris. Aucune femme n’était encore entrée ici. Au fond de la salle je vis l’homme que je recherchais, seul, attablé devant un verre d’eau qu’il ne touchait jamais. Je m’assis en face de lui.

« Ma mère la reine vous a offert un refuge, c’est à votre tour de nous aider. »

Il releva sa capuche, laissant ses cheveux blancs tomber le long de ses épaules, se leva et me fit signe de le suivre. Nous étions en route vers le grand hall. Nous avons passé la porte, le traître bondit sur ses jambes brusquement.

« Gardes ! Arrêtez le vagabond ! »

Les gardes arrivèrent de toutes parts sur nous, l’homme à mes côtés jeta sa cape au sol et sortit deux épées.

Je ne saurais décrire réellement ma sensation à leur vue. Elles semblaient forgées à l’instant, encore rouges et chaudes.

Il trancha les gardes les uns après les autres. Lorsque le dernier tomba au sol il s’avança vers le traître, planta ses épées dans les accoudoirs du trône en marbre comme s’il s’agissait de coton.
Le traître plongea son regard dans celui du vagabond et son visage devint livide.
Quelques secondes plus tard, il était mort.

Le vagabond se retira, lorsqu’il passa près de moi il m’adressa alors la parole pour la première fois.


« Ton voyage commence maintenant. Pars, ne reviens jamais. »

Puis il disparut dans l’ombre d’une arche. Le lendemain, des gardes vinrent me réveiller dans mon lit, ils m’assommèrent.

A mon réveil, j’étais dans une petite pièce éclairée par une bougie unique. Un homme massif s’approcha de moi, me serra dans ses bras.


« Bienvenue à toi mon enfant, tu commenceras tes missions dès ce soir. »


J’étais devenue une mercenaire. J’avais seize ans.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wix.com/lemoinejulie/les-lames-dargent
 

Parcourt d’une vie (BG Arja)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ombrae Victum In :: 
 :: Le Confessional
-